Nouveau Cours
Accueil » Cours Finance » La planification financière

La planification financière

Cours décision financière => La planification financièreLa planification financière
Télécharger La planification financière pdf

La planification financière

CHAPITRE N° 7 SYNTHESE DES DECISIONS D’INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT : LA PLANIFICATION FINANCIERE

I. Objet de la planification financière

L’objet principal de la planification financière est celui de faire concorder les besoins d’investissement de l’entreprise avec les ressources qu’elle est capable de mobiliser. Dans ce sens, il faut comprendre que les entreprises ne cherchent pas de financements spécifiques aux projets, mais rassemblent généralement toutes les ressources auxquelles elles peuvent accéder pour constituer une enveloppe budgétaire qui sera ensuite répartie sur les différents projets. Cette programmation dans le temps des investissements et des financements donne lieu à l’établissement d’un plan financier qui doit répondre aux trois questions fondamentales suivantes :

  • l’aptitude  de   l’entreprise   à   absorber   à   court   et   moyen  terme,   le   choc   des investissements et désinvestissements projetés par le plan ;
  • son aptitude à concilier ses plans d’investissement et de financement ;
  • le profil financier qu’aura l’entreprise dans les années suivantes.

Dans le souci de répondre à ces trois questions, le plan financier se décompose en deux sous- ensembles interdépendants qui correspondent chacun à un horizon de prévision donné :

  • le plan d’investissement et de financement qui est un plan financier à moyen terme ;
  • les budgets annuels qui comprennent essentiellement un budget d’investissement et un

budget de trésorerie. Ces budgets constituent le plan financier à court terme. L’objet de ce chapitre est celui d’étudier la planification à moyen terme.

II. Élaboration du plan d’investissement et de financement (PIF)

La logique du plan financier à moyen terme aboutit à la construction d’un tableau de financement prévisionnel (sur trois à cinq ans généralement) dans lequel sont incorporés tous les éléments liés :

  • à la poursuite des activités existantes et aux projets d’investissement retenus ;
  • aux financements dont peut disposer l’entreprise, tout en tenant compte du fait que le financement lui-même  est  générateur  de  dépenses  futures  (charges  financières  et dividendes).
II.1.  Représentation du PIF

Le PIF se compose de deux parties distinctes :

  • la première, intitulée « besoins de financement » regroupe toutes les sorties de fonds que doit subir l’entreprise, échelonnées dans le temps ;
  • la seconde, intitulée « ressources de financement », regroupe toutes les entrées de fonds dont bénéficiera l’entreprise sur la durée du plan.

L’écart, sur chaque année, entre ressources et besoins, constitue la trésorerie (positive ou négative) de l’entreprise sur la période et, son solde de départ pour l’année suivante. La prudence veut qu’il soit préférable de ne pas entendre l’équilibre dans le sens d’une trésorerie nulle et que l’entreprise dispose de ressources supérieures à ses emplois pour faire face aux imprévus qui ne manquent souvent pas de surgir.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*