Nouveau Cours
Accueil » Cours Economie » L’Epargne et l’Investissement

L’Epargne et l’Investissement

Cours Macroéconomie : L’Epargne et l’Investissementtélécharger cours pdf
Télécharger L’Epargne et l’Investissement pdf

Epargne et Investissement

Chapitre V : L’Epargne et l’Investissement
Section 1 : L’Epargne
L’épargne est l’excès du revenu disponible (Rd) sur la consommation. C’est la partie non consommée du revenu.

S = Rd – C

Les agents économiques constituent l’épargne. La position des 3 agents fondamentaux (Entreprises, ménages, administrations publiques) à l’égard de l’épargne peut être résumée comme suit :

  • Les entreprises et les ménages ont toujours une épargne ;
  • Les ménages assurent la grande partie de l’épargne aussi bien dans les pays sous développés que dans les pays développés ;
  • Les administrations publiques peuvent ou non avoir une épargne, mais le plus souvent en ont une.

1)      L’épargne des ménages :
C’est la partie non consommée de leur revenu disponible (Revenu – impôts versés).
S = Rd – C
Le taux d’épargne de l’ensemble des ménages est exprimé par :
S ménages / PIB ou S ménages / Rd ménages
Les ménages épargnent pour constituer un pouvoir d’achat futur et pour faire face aux incidents imprévus.
2)      L’épargne des entreprises :
L’épargne des entreprises correspond à leur revenu disponible car les entreprises n’ont pas de consommation, ces dernières effectuent seulement une consommation intermédiaire qui n’est pas une véritable consommation.
Le revenu disponible, et donc l’épargne des entreprises, est la différence entre la recette des ventes et les achats effectués, les salaires, les intérêts versés, les impôts, les dividendes et toutes les autres charges.
3)      L’épargne des administrations publiques :
C’est l’excès du revenu des administrations publiques sur leur consommation.
S ad pub = Rd – C
L’épargne publique, si elle existe, est réalisée par l’Etat et correspond à l’excès de ses ressources sur ses dépenses.
Les ressources des administrations publiques sont constituées par les impôts et les dépenses incluent les dépenses de fonctionnement (salaires publics + biens intermédiaires), les intérêts des emprunts et les subventions d’exploitation.
4)      L’épargne nationale :
L’épargne nationale peut être obtenue soit par la somme de l’épargne des 3 agents, soit directement en retranchant du revenu national disponible brut (RNDB) ou de la production nationale brute (PNB), le montant de la consommation nationale (consommation des ménages + consommation des administrations publiques).
S nationale = RNDB – C nationale
S nationale = S ménages + S enterprises + S administations publiques
On peut calculer également, l’épargne dite intérieure, en retranchant la consommation nationale du PIB.
S intérieure = PIB – C nationale
PIB = Somme des VA
Le PNB est obtenu en ajoutant au PIB, le solde des revenus versés à et reçus de l’étranger, solde appelé revenus extérieurs nets.
PNB = PIB + Revenus extérieurs nets (revenus versés à l’étranger – revenus reçus de l’étranger).
Section 2 : L’écart entre l’épargne et l’investissement
Les ménages ont toujours une épargne supérieure à leur investissement alors que c’est le contraire pour les entreprises qui investissent plus qu’elles épargnent, de même pour l’Etat. C’est pour cette raison qu’on parle de capacités de financement pour les ménages et de besoins de financement pour les entreprises et l’Etat.
On estime, généralement, dans le cadre d’ajustement de l’équilibre global, que I = S.
I + C = S + C                         I = S

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*