Nouveau Cours
Accueil » Cours Management » Planifier et manager stratégiquement

Planifier et manager stratégiquement

Cours management : Planifier et manager stratégiquement

PLANIFIER ET MANAGER STRATÉGIQUEMENT

Dans un monde dynamique, la planification permet à l’entreprise de s’adapter à des contraintes en évolution permanente.
Selon le spécialiste du management TURNER «planifier c’est rechercher, choisir et préparer ce que nous voulons réaliser ».
En terme opérationnel, il s’agit de sélectionner et d’associer des faits significatifs, ainsi que d’employer des suppositions concernant le future, pour déterminer et évaluer avant les actions, les activités nécessaires à l’obtention des résultats désirés.

CH I – LES OBJECTIFS EN PLANIFICATION D’ENTREPRISE :

1Définition de la planification :

Elle consiste pour l’entreprise à introduire l’avenir dans les décisions du présent, elle est la première des fonctions de gestion de l’entreprise. Pour survivre et se développer, toute organisation doit planifier à fin d’atteindre ses objectifs et intégrer efficacement toutes les ressources de l’organisation.
La planification consiste à sélectionner des informations et à faire des hypothèses sur l’avenir, à fin de définir les activités nécessaires pour atteindre les objectifs de l’organisation.

2Définition des objectifs :

Pour Higor ANSORR «les objectifs sont des règles de décisions qui permettent à la direction de mesurer les résultats obtenus et d’orienter l’entreprise vers la réalisation de ses buts ».
Un objectif se définit donc par 4 composantes :

  • L’attribue ou la dimension ;
  • Une échelle de mesure ;
  • Une norme ;
  • Un horizon temporel.

Exemple : atteindre un taux (échelle) de rentabilité (attribue, dimension) de 20 % (norme) d’ici deux ans (horizon).

3Les différents types d’objectifs  :

On peut distinguer deux niveaux :

A- Les objectifs fondamentaux :

Ce sont des objectifs à long terme dans lesquels, l’entreprise va s’engager à travers ses différents plans stratégiques. Ces objectifs ont une valeur permanente.
L’objectif fondamental est lié à la satisfaction d’un besoin et non pas à l’une des techniques permettant de satisfaire ce besoin. Car les techniques changent mais l’objectif fondamental, c’est à dire, la mission ou la vocation de l’entreprise restent les mêmes tant que les besoins existent.
La  mission  de  l’entreprise  identifie  donc  la  fonction  économique  qui  légitime  cette entreprise.

B – Les objectifs opérationnels :

Ils portent sur la période appelée horizon stratégique, c’est à dire, sur 3, 4 ou 5 années à venir pour lesquelles, les prévisions sont relativement précisées.
Par conséquent, ces objectifs doivent être clairs, précis et même chiffrés. On peut les classer en deux catégories :

  • Les objectifs de rentabilité : ils permettent d’orienter les décisions concernant la compétitivité de l’entreprise.
  • Les objectifs de flexibilité : c’est la capacité de l’organisation à s’adapter aux mutations de l’environnement.

CH II – LA DPO (DIRECTION PARTICIPATIVE PAR OBJECTIF) :

Section I : Concepts de base :

La philosophie de la DPO a été formulée pour la première fois par Piter DRUCKER en 1954, dans son ouvrage «The Practic of Management ».
Non seulement cette philosophie visée à remplacer la direction par imposition, par la direction à base de planification, mais aussi et surtout selon DRUCKER, à substituer à direction par domination, la direction par auto-contrôle.
La DPO est un processus par lequel, le supérieur et le subordonné se rencontrent et établissent les résultats à atteindre par les subordonnés pour une période déterminée. Ces résultats s’inscrivent à l’intérieur des buts de l’organisation.
Une révision des progrès s’effectue à une date prévue à fin d’évaluer les réalisations concrètes en regard des prévisions établies.

Section II : Processus d’application de la DPO  :

La mise en place de la DPO suit un cycle qui peut se décomposer en 5 fasses majeures :

  1. Définition des objectifs corporatifs globaux ; ils portent sur un horizon pluriannuel, et ont un caractère multidimensionnel.
  2. Diffusion des objectifs corporatifs à travers l’entreprise ;
  3. Révision de la structure des objectifs répartis ;
  4. Réalisation des objectifs ;
  5. Evaluation des progrès et des performances.

Section III : Avantages de la DPO :

  • Elle clarifie les responsabilités communes et spécifiques rattachées à chaque poste ;
  • Elle permet un meilleur contrôle ;
  • Elle stimule la participation, la motivation, l’initiative et la satisfaction du personnel ;
  • Elle facilite l’ouverture aux problèmes, la décentralisation et la coordination.

En résumé, la DPO favorise des comportements sociaux concordant et mutuellement coopératifs de sorte que tous les efforts de l’entreprise soient canalisés de façon ordonnée et cohérente.
 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*